Mon Compte Shop
Lifestyle

Mon ambition pour 2023 ? Bye bye aux résolutions !

Les résolutions, une injonction comme une autre ? NYLON France te propose cette année de ne te mettre aucune pression et te faire plutôt des régressions much needed et des résolutions réalistes. Le mot d’ordre ? Enjoy !

Chaque année, tu t’imposes des choses irréalisables : lire Les Quatre Accords toltèques en faisant du CrossFit à 5 heures du matin dans une nouvelle vie mission impossible faite de miracle mornings et de jus verts. Résultat, à la deuxième semaine de janvier, te voilà déjà en échec face à toi-même, empli.e d’autoculpabilité à cause d’une pression que tu t’étais toi-même imposée. Mission pour 2K23 ? Cerner des choses réalistes qui viendront éclairer ton quotidien, t’apporter de la self-pride très simple, te faire rire, et surtout te faire plaisir, en s’accordant au passage des régressions qui n’en sont plus – et sont au contraire essentielles. Hacks, self-love et une dose assumée de gracieuse paresse, this is the mission !

New year, same me

Paul, Editorial Assistant 

Mes résolutions doivent d’abord être libératrices et non contraignantes. Par exemple, pour avoir une vie sociale plus trépidante, j’ai tendance à accepter absolument toutes les propositions de mes ami.e.s pour aller au bar, au cinéma ou en boîte. Cette année, je vais m’autoriser à refuser les propositions de sortie pour rester chez moi et m’endormir devant Netflix. C’est aussi parce que je veux secrètement connaître par cœur toutes les phrases cultes de Friends et être le plus calé de mes ami.e.s sur le sujet. En 2023, je vais me laisser manger des coquillettes au jambon dès que j’en aurais envie. Assez de devoir chercher des plats élaborés et innover tous les jours. Les coquillettes, c’est bon et le jambon, c’est bon, donc je me fais plaisir sans me prendre la tête ! Bon OK, j’avoue, c’est aussi parce que je veux devenir le Philippe Etchebest des coquillettes et être spécialiste dans le seul plat que je ne rate pas. D’ailleurs, je ne ratais jamais le lissage de mes cheveux, mais ils ont connu trop de chaleur. Cette année, je ne les passe plus au lisseur ! A moi les coiffures régressives comme les couettes ou les tresses ! Comme ça, je vais enfin apprendre à faire deux couettes de la même taille et des tresses épis tout seul.

Vive les déhanchés et les grasses mat’ !

Noïra, Editorial Assistant 

L’année 2023 commence pour moi avec une fatalité que je ne peux plus nier : mon incapacité à danser. Dans une famille où la culture de la musique est omniprésente, être incapable de s’ambiancer avec du flow devient un vrai complexe. Au-delà du contexte familial, j’ai décidé que 2023 devait signer la fin des innombrables soirées entre ami.e.s où je me force à constamment avoir un verre à la main afin de me donner un peu de contenance lorsque je me retrouve sur la piste. Quand on est maladroite comme moi, ce n’est clairement pas la plus intelligente des habitudes ! Je note donc “Apprendre à danser” dans ma liste secrète de résolutions. En revanche, s’il y a bien une résolution que j’ai décidé d’abandonner en cette nouvelle année, c’est celle de me lever tôt pendant mes jours off ! Cela fait trop longtemps qu’avant chaque week-end, je me convaincs que je serai cette fille qui, à midi, a déjà eu le temps de check la moitié de sa to-do list. Spoiler alert, ce n’est jamais le cas ! C’est un fait, si je ne suis pas attendue quelque part, il est impossible pour moi de sortir de mon lit alors que le soleil s’est à peine levé. En 2023, j’ai donc décidé d’accepter que, pour moi, une journée productive ne commence pas forcément à 8 heures. Cela évitera d’énièmes matinées où mon réveil sonne dans le vide pendant des plombes…

2k23, a slightly better me

Lucas, Managing Editor

J’adore les fêtes de fin d’année. Je les adore vraiment. En tant que Vierge, j’ai l’impression que le passage à une nouvelle année est la fête parfaite. C’est juste assez chaotique pour célébrer sans limites, mais aussi un blank space idéal pour tout commencer en mode “fresh and new”. Et bien sûr, l’opportunité de planifier une nouvelle année entière est ultra satisfaisante si, comme moi, tu adores tout prévoir. Alors, parce que je suis un peu un planificateur névrosé, j’ai décidé que le premier point de ma check-list pour 2023 serait d’arrêter cela. Je vais devenir un non-planificateur cette année, laisser la vie m’emmener là où j’ai besoin d’aller et profiter de la liberté de la surprise qui est souvent bien plus gratifiante que quelque chose que tu as méticuleusement planifié, honestly. Pour ce qui est de ma résolution, cette année, je promets à tous.tes mes ami.e.s, collègues, connaissances et membres de ma famille que je ferai de mon mieux pour répondre à leurs textos – à temps. Depuis que la pandémie a frappé, j’ai un énorme problème dans ma vie : ma procrastination illimitée pour lire et répondre aux textos de chaque personne proche de moi. Ce phénomène s’est imposé à moi pendant les mois de confinement. Je pense que, comme beaucoup de gens, je suis un peu épuisé de toutes les communications digitales, ce qui m’a conduit à devenir une personne un peu trop difficile à joindre et a suscité de nombreuses plaintes de la part de mes proches. Mais il est temps de reprendre contact avec le monde et de perdre à nouveau la peur des textos surprises et des longs messages audio.

Fini les illusions !

Manon, Digital Editor 

New year, new me ? Mouais… Je crois que, cette année, je vais arrêter de me faire des films. De toute façon, je sais très bien que mon mood “remise au sport et à la cuisine” ne va pas passer le mois de janvier et que le 31 décembre prochain, je serai déçue de ne pas avoir accompli ces résolutions à la con. Alors tant pis : dès 2023, mon objectif est de ne pas en prendre. Fini les illusions, this year, je n’aurai aucune ambition ! Allez, à la limite, mon plus grand goal serait d’améliorer ma coziness. Dire non aux soirées foireuses, investir dans un plaid plus chaud ou dans des repas forts gourmands… Mon moi adolescent est actuellement en train de pleurer devant ce futur pitoyable mais la perspective de passer cette année dans le plus grand des conforts ne peut que me mettre en joie !

Free Time !

Andrea, Graphic Designer

Je pense personnellement que j’étais sur le bon chemin depuis la fin de l’année dernière, comme si je m’étais embarquée sur mes résolutions du nouvel an depuis juillet. Donc ma réponse, c’est plutôt de continuer telle que j’étais mais bien sûr avec un peu plus de fine-tuning (yes, j’avoue que celle sur laquelle je n’étais pas, c’était de lire autant que je le souhaite). En vrai, si je suis honnête avec moi-même, il y a une chose que je devrais apprendre à gérer : le temps ! J’ai toujours l’impression de ne pas en avoir suffisamment. Parfois, par exemple, je me demande comment font les gens pour regarder des séries entières. Dans quel temps ? Moi, je ne le trouve pas. Est-ce que j’ai trop d’activités extra-curriculaires / sociales ? Hobbies ? Projets free-lance ? En tout cas, feels like I gotta do a little clean-up de mon agenda. Le temps libre est précieux, c’est là où beaucoup de bonnes (et aussi mauvaises ?) idées sont nées, ainsi que l’expérimentation créative, le self-care, les recherches inutiles sur Internet qui peuvent mener à d’autres endroits plus intéressants – parcourir les machines à écrire vintage sur Leboncoin que je n’utiliserai jamais parce que je n’ai pas assez de temps ? Been there, done that.

It’s giving spirituality 

Elisabeta, Editor-in-Chief

2023 marque pour moi la nécessité de se confronter à la réalité dans laquelle nous baignons déjà : 2022 a enregistré des records de chaleur, la température mondiale a pris 1,1 °C de plus en dix ans, la hausse du niveau des océans s’établit désormais à plus de 10 centimètres, les émissions mondiales de CO2 fossile ont augmenté de 68 % ces deux dernières décennies  – et nous sommes désormais 8 milliards d’êtres humains sur Terre. Depressing much ? Bref, it’s giving anxiety et ça ne va pas aller en s’améliorant, ni cette année, ni les prochaines si nous ne changeons pas tous.tes radicalement nos mauvaises habitudes. Si j’ai bien une résolution à respecter pour 2023, c’est celle de m’appliquer à faire de mon mieux pour l’environnement en consommant moins, mieux et plus local – et en étant ready à sensibiliser celleux qui se foutent éperdument de Mother Earth. Petite pensée pour le masculiniste & self-proclaimed pollueur Andrew Tate, s’il (ou ses fans) nous lit depuis sa cellule dans la capitale de mon pays natal ; la légende urbaine raconte que cette incarcération est signée par the one and only Greta Thunberg et cachetée par le karma. Comme le dit si bien Greta dans son dernier shade à l’égard d’Andrew Tate sur Twitter : “This is what happens when you don’t recycle your pizza boxes.” En parlant de karma, pour moi, 2023 marque aussi la nécessité de cultiver mon éveil spirituel, ce qui, à mon avis, va main dans la main avec le respect de l’environnement et les bonnes pratiques anti-égomaniaques de bien-être, d’empathie et d’altruisme. 2023 sera donc l’année qui marque le début de ma quête d’éveil spirituel qui, of course, ne pourra pas porter ses fruits au bout d’un an, mais qui sera certainement une quête et évolution à vie. Le tout sans pression, ni philosophie à la Eat Pray Love, ni power yoga d’ailleurs. That’s all. 

Régresser vers le futur

Alice, Executive Editor

Ma résolution est de m’améliorer en un clin d’œil pour paraître mystérieuse, surprenante et full of unsuspected promises à toute heure. Le serrage de main viril est également une qualité que je cherche à développer cette année, celui actuellement en ma possession laisse à désirer. Je laisse de côté les grandes auto-injonctions teintées de dangereux dogmes : non je ne connaîtrai pas la physique quantique, Hegel, les relations internationales, mais j’aurai des dance moves du quotidien imparables pour faire de chaque geste une lolerie sans fin. May every moment of the day be discreetly fabulous. Quant à ma régression autorisée, elle n’a rien de régressif mais tout de libérateur : je veux enfin lire des romans à l’eau de rose, des guides bien-être, de la presse à ragots et me faire plaisir à l’écrit. La rigueur est la joie de ne pas (trop) l’être.

voir l'article
voir l'article
Lifestyle

Mon ambition pour 2023 ? Bye bye aux résolutions !

Se Connecter

Mot de pass oublié ?

Nouveau mot de passe

S'Inscrire* Champs obligatoir

FermerFermer