Mon Compte Shop
Lifestyle

Le mindful sex, révolution de l’intime ? 


Biberonnées aux conseils des magazines féminins et autres injonctions patriarcales, les femmes des générations X et Y ont appris à faire passer les désirs sexuels de leurs partenaires avant les leurs. Depuis #MeToo, la libération de la parole et les nouveaux médias féministes participent à des changements d’attitudes et à une véritable prise de conscience dans le domaine du plaisir.


Pour la Gen Z, le plaisir commence par soi. Comment ? Grâce au mindful sex : une manière d’appréhender les relations charnelles à l’aide de la pleine conscience. L’objectif ? Créer une véritable connexion pendant les rapports sexuels et l’intimité afin d’augmenter sa capacité orgasmique. Méditation, cartographie corporelle, travail de la respiration, affirmation positive… Les techniques sont nombreuses pour arriver à ses fins.

AARON MICHAEL AKA KAMA
@KAMA.LAB

Aaron Michael est sex-éducateur pour Kama, une application de méditation audio-guidée.

Son but ? Guider ses adeptes vers les parties du corps auxquelles personne ne prête attention. Des zones parfois synonymes de honte. Grâce à sa pratique des arts martiaux, Aaron a été entraîné à comprendre parfaitement son corps. C’est quand il rencontre Suzanne, une sage-femme déçue du corps médical, qu’il a le déclic. Cette dernière fait le constat d’un manque d’aide psycho-sexuelle pour les malades. À deux, ils décident donc d’imaginer des méthodes afin de re-sensibiliser le corps sexuel en proposant une expérience positive.

“Beaucoup de visiteurs de l’application sont jeunes et vivent des traumas sexuels. On leur apprend à les dépasser par le plaisir de soi. Des stimulants comme le son sont également les grands oubliés de la vie sexuelle. Avant le toucher physique, c’est la voix qui est le premier contact avec l’autre. Il est prouvé que plus on utilise des tons hauts, plus on parle à la tête. En revanche, si l’on parle avec une voix basse, on crée une connexion avec les organes génitaux. Souvent, pendant un acte sexuel, aucun mot ne sort alors que c’est justement là qu’il faudrait se mettre à parler pour harmoniser davantage les corps. Le mindful sex démarre en dehors du lit.”

Selon le spécialiste, le plaisir est une problématique du quotidien. “L’idée est de se connecter au plaisir, le réaffirmer quand on fait des choses simples comme manger une pomme. On essaye d’apprendre aux gens à maintenir une libido et une énergie sexuelle tout au long de la journée. Souvent, ils ne savent pas comment manager cette énergie. Quand elle les traverse, ils pensent qu’ils doivent la consommer sans tarder, détaille-t-il. Notre corps est designé pour prendre les bonnes décisions et ne pas laisser le mental répondre aux questions de la vie. C’est ça le sexual wellness pour moi : faire descendre nos émotions dans notre corps.”

ELVIRE CHARLES 
@CLITREVOLUTION


Elvire Duvelle-Charles est journaliste, réalisatrice et activiste féministe. En 2011, elle vit une situation de harcèlement dans son travail d’assistante documentaliste au sein d’un grand média français. Au même moment, elle découvre l’action des Femen dans le cadre de recherches d’images. C’est un an plus tard, quand les Ukrainiennes ont décidé de créer la branche française de l’association, qu’Elvire rejoint ce mouvement. Elle y rencontre la journaliste Sarah Constantin, et elles créent ensemble Clit Révolution. Un mouvement féministe qui valorise le clitoris, organe encore trop méconnu, caché, délaissé. Une démarche révolutionnaire qui contribue à l’émancipation de la femme et à son bien-être.

“On a voulu montrer que l’intime était politique et que le sexe féminin peut être un étendard pour lutter contre le patriarcat. Ce n’est pas non plus anodin que le seul organe dédié au plaisir féminin ne soit pas représenté.” Pour elles, il n’est pas question ici de pudeur mais bien de contrôle des corps et du plaisir. Ainsi, militer pour la visibilité du clitoris est une véritable bataille politique à mener sur tous les fronts… y compris à la télévision.

“Clit Révolution, c’est d’abord une série documentaire sur France.Tv Slash. Nous avons presque toutes grandi avec l’idée que notre corps ne nous appartenait pas vraiment. Il n’avait que deux fonctionnalités : susciter le désir de l’autre et faire des enfants. Avec Clit Révolution, on invite les femmes à la réappropriation de leurs désirs, fantasmes, orgasmes… Tous les corps ont le droit d’expérimenter le plaisir dont ils sont capables, arrêtons le slut shaming : la honte est du côté de l’incompétence sexuelle, de l’égoïsme et des narcissiques sexuels.”

Si, aujourd’hui, il existe de nombreux comptes Instagram qui militent pour une visibilité du clitoris, Clit Révolutrion propose une vision très élargie du plaisir féminin. Sexualité, intimité, politique, bien-être, féminisme, activisme… “Sur notre compte, vous pouvez trouver à la fois comment se servir de sex-toys et des live sur le féminisme décolonial.” Une révolution au nom de toutes les femmes.

LEA
@MERCIBEAUCUL_

C’est en 2018 que Léa cofonde l’ultra-populaire compte @mercibeaucul_, une plateforme bienveillante pour parler de sexualité. Son déclic ? Régulièrement, quand elle sort le soir, ses amis lui demandent des conseils intimes. Elle crée donc ce compte Instagram dans le but de partager en ligne ses expériences sexuelles et ainsi conseiller des inconnus. Son compte, qui propose des tutos de sexual wellness sous la forme de workshops en ligne, fait rapidement le buzz. Plaisir orgasmique, massage de la vulve et du pénis, éjaculation précoce, renaissance de la libido, méditation avec des œufs de jade… Grâce à des formats ultra-éducatifs, @mercibeaucul_ aborde le sexe sous tous les angles.

“Les contenus que je propose sont vraiment engagés ! Je paye des travailleurs du sexe pour proposer des contenus explicites et éducatifs, je milite pour que tout le monde puisse avoir accès à des contenus où la nudité n’est pas pornographique et je m’engage pour une vraie diversité ! Chez Merci Beaucul, on représente des personnes non genrées, pas épilées, transgenres… C’est important qu’on puisse avoir accès à des ressources avec d’autres modèles que ce qu’on a l’habitude de voir.”

Pour Léa, Merci Beaucul a pour vocation de normaliser les corps mais aussi d’introduire le sexe dans la vie de tous les jours. “Dans mes vidéos, j’incorpore des pratiques méditatives qui peuvent être la danse, la cuisine… J’imagine une façon de conscientiser sa vie sexuelle comme une source de plaisir au quotidien. Pour moi, la sexualité, c’est hyperprofond, c’est une énergie qui te fait voir à l’intérieur de toi, qui te nourrit, qui te fait créer, aller vers l’autre. Je conseille à ma communauté de ne pas chercher un orgasme immédiat, mais d’entrer en état de conscience de son corps, de sa respiration. Sentir que l’on peut avoir un rôle et être actif là-dedans change toute l’expérience.”

voir l'article
voir l'article
Lifestyle

Le mindful sex, révolution de l’intime ? 


Se Connecter

Mot de pass oublié ?

Nouveau mot de passe

S'Inscrire* Champs obligatoir

FermerFermer