Mon Compte Shop
Lifestyle

“Harry & Meghan” : tous les secrets de la Royal Family

La série docu Netflix sur l'ancien couple royal m'a fait me demander si la famille royale avait encore un rôle à jouer… ou des questions à se poser.

Hier, Netflix a lancé Harry & Meghan, sa série documentaire très attendue sur le prince Harry et sa dulcinée Meghan Markle. Pourquoi tout le monde en parle ? Eh bien parce qu’après la fameuse interview accordée à Oprah l’année dernière, le couple a décidé d’utiliser à nouveau activement sa plateforme pour raconter sa propre version d’une histoire qui en dit long sur le rôle de la monarchie britannique – ou de toute autre monarchie européenne d’ailleurs – dans le monde d’aujourd’hui. 

Je ne suis pas un fan de la famille royale, je dois l’admettre. Leur manque de reconnaissance de leur propre passé colonial et de la façon dont ils et elles ont, en tant qu’institution et parfois personnellement, contribué au racisme systémique dans le monde entier estompe vraiment tout le bling et le glamour qui leur sont attribués à mes yeux. Et en même temps, comme la plupart des gens, je trouve leur symbolisme, leur existence et tout ce drama qui les accompagne fascinant. C’est pourquoi j’ai regardé les trois premiers épisodes de Harry & Meghan aujourd’hui, ce qui m’a donné un autre aperçu de la situation ex-royale du couple bien-aimé. Voici ce que j’ai appris et les bonnes raisons pour toi de regarder, si tu es aussi curieux.se que moi de comprendre cette histoire. Sers-toi un thé chaud et plonge avec moi (attention toutefois aux spoilers) : 

@netflixfrHARRY & MEGHAN, un événement mondial bientôt disponible.♬ son original – NetflixFR

Harry et Meghan s’aiment vraiment 

Le truc que j’ai ressenti au plus profond de mon cœur en regardant la série, c’est que ces deux-là semblent vraiment, réellement, s’aimer. Je n’ai jamais trouvé de raison d’en douter, mais je ne pense pas que nous ayons jamais eu autant d’informations sur leur relation que dans cette série. Dès le premier épisode, Meghan et Harry nous racontent comment ils se sont rencontrés, de la manière la plus millennial qui soit : Harry a été happé par l’Insta de Meghan. Just lovely, innit’ ?

Blagues et mignonneries mises à part, la chaleur avec laquelle ils parlent l’un de l’autre et la façon dont ils se parlent devant la caméra est quelque chose de plutôt étrange pour des membres de la famille royale britannique. Ils sont vraiment un couple d’amoureux et le plus fou, c’est qu’ils semblent être la version réelle d’un conte de fées. En quelque sorte, leur histoire est celle du film de Noël le plus cliché qui soit. Un prince tombe amoureux d’une fille “normale”, elle est extrêmement intelligente, drôle et actrice à succès, mais c’est là tout le drama de l’histoire, il n’est pas censé tomber amoureux d’elle. Et c’est là que les problèmes commencent. Il y a même un passage dans le documentaire où Harry explique que les hommes dans sa position, dans le passé et le présent, ont choisi de se mettre avec des femmes qui correspondaient au modèle qu’ils se faisaient d’une princesse britannique, plutôt que d’aller vers quelqu’un avec qui ils pourraient avoir une vraie relation. 

La question de Meghan et de son acceptation au sein du système royal a toujours été de savoir si elle était ou non la bonne personne pour le poste et, quand on prend le point de vue de Meghan dans la série, la raison saute aux yeux : non seulement c’est une femme de couleur, mais c’est aussi une outsider, et pire encore (aux yeux de la monarchie et de son entourage conservateur) : une outsider afro-américaine. 

“(Presque) directement sortie de Compton, du mauvais côté de la rue”

C’est ainsi que Meghan décrit les gros titres de la presse une fois que leur relation a été rendue publique. Pas les bonnes racines, pas le bon pedigree, voilà comment les médias britanniques, une partie du public et certain.e.s membres de la famille royale justifiaient leur colère envers celle qu’iels considéraient comme un mauvais choix pour leur prince chéri. C’est une question importante et je suis heureux de voir que Meghan et Harry n’ont pas peur d’en discuter : la haine et le racisme non dissimulé auxquels Meghan a dû faire face depuis le jour où leur relation est devenue publique. Dès le deuxième épisode, Meghan se penche sur ses propres origines en tant que femme métisse en Amérique et sur la façon dont cela se traduit pour le public britannique et la monarchie, ce qui mène à une discussion beaucoup plus large sur la monarchie et son histoire raciste. 

La Grande-Bretagne a une longue histoire de racisme, c’est un fait et cela doit être discuté. La gloire de l’empire britannique est profondément ancrée dans le colonialisme, la vaste influence du Royaume-Uni et son rôle dans la traite des esclaves africains et indigènes. Il est indéniable que les conséquences de cette époque sont encore profondément ancrées dans la société britannique et, bien sûr, plus encore au sein de l’une de ses institutions les plus conservatrices : la famille royale. Le traitement que Meghan a reçu de cette institution et de tout ce qui l’entoure est impossible à décrire autrement que par raciste. Point final. En tant qu’Afro-Américaine, elle est le reflet de la propre histoire de la Grande-Bretagne et elle fait partie de la famille royale – même si elle et Harry se sont retirés de leurs fonctions – et cela ne peut être nié. Rien que la semaine dernière, la famille royale s’est retrouvée impliquée dans un scandale de racisme lorsque la dirigeante d’une organisation caritative et entrepreneuse Ngozi Fulani a été la cible de questions racistes de la part de Lady Susan Hussey, la dame de compagnie de la défunte reine Elizabeth II, alors qu’elle assistait à un événement organisé par la famille royale au palais de Buckingham. 

Entre les comparaisons avec Kate Middleton – une autre princesse de “conte de fées” qui venait du monde réel et qui, pour la famille royale, n’avait pas le bon nom de famille ou le bon pedigree –, mais toujours pour souligner les aspects négatifs de Meghan, et les conversations au sein de la maison royale sur les conséquences de ses origines sur l’avenir de la monarchie britannique, il semble clair que Meghan n’a jamais eu la moindre chance d’être perçue et respectée équitablement par l’institution, les médias ou le public – et les points communs avec la story de la princesse Diana, la propre mère d’Harry, sont aussi troublants qu’inquiétants.

Est-ce que Harry et Meghan peuvent changer l’avenir de la famille royale ? 

Mais c’est quoi en fait l’avenir de la famille royale britannique ? Je me suis posé la question pendant tout le docu. Il y a vraiment une place pour elle dans la société à l’avenir ? Je ne suis pas spécialiste, et je ne suis pas Britannique, mais j’ai du mal à voir quelle réelle place pourrait avoir cette institution dans le futur vu la manière dont elle traite les questions importantes d’aujourd’hui. Le docu-série t’explique aussi comment la monarchie survit, et c’est par l’acceptation constante et l’approbation de ses sujets. 

L’empire britannique dans le passé, et aujourd’hui le Commonwealth – l’organisation intergouvernementale, dirigée par la monarchie, dont presque toutes les anciennes colonies britanniques font partie –, a toujours été composé d’une majorité de personnes racisées ; cependant, ces personnes n’ont jamais vu une personne de couleur comme leur leader. Mais à mesure que le monde évolue et que la Grande-Bretagne et toutes les autres sociétés du Commonwealth bougent également, ce sera très probablement un changement nécessaire pour assurer la survie de l’organisation. Ce qui ressort clairement de la série documentaire, c’est que ce que font Meghan et Harry pourrait être extrêmement bénéfique pour la monarchie si on leur permettait d’y avoir une place et si la famille royale pouvait une fois pour toutes reconnaître sa propre histoire et ses responsabilités dans les systèmes racistes qui sont si bien implantés dans nos sociétés et que nous avons hâte de voir démantelés. Il est impératif que la monarchie reconnaisse ces problèmes si elle veut aller de l’avant et le travail de Harry et Meghan est peut-être la meilleure façon de commencer.

Le monde a sans doute beaucoup de leçons à tirer de l’histoire de Harry et Meghan – qui est en plus une sacrée bonne love story. Le fait de présenter leur version de l’affaire nous permet de décider par nous-mêmes de ce que nous attendons des institutions qui nous gouvernent. Personnellement, j’ai hâte de voir les prochains épisodes !

voir l'article
voir l'article
Lifestyle

“Harry & Meghan” : tous les secrets de la Royal Family

Se Connecter

Mot de pass oublié ?

Nouveau mot de passe

S'Inscrire* Champs obligatoir

FermerFermer